Domaine de la Corniche à Rolleboise, balade impressionniste en bord de Seine

28 mai 2015



Etre blogueuse, c'est avoir la chance de vivre souvent parfois des moments privilégiés...C'est d'un de ces moments là dont je veux vous parler aujourd'hui...Une balade sur les pas des impressionnistes, suivre les boucles de Seine jusqu'à Rolleboise, petit village où vécut le peintre Maximilien LUCE (1858-1941).

J'avoue, j'ai une tendresse particulière pour la Seine, je suis née près d'elle, je vis toujours près d'elle, sur des côteaux qui la bordent et je vais très souvent au bout de ma rue, juste pour le plaisir de la voir en contrebas...Alors évidemment la perspective d'aller passer un petit moment dans ce lieu exceptionnel qu'est le Domaine de la Corniche ne pouvait que me faire rêver....
Du rêve à la réalité, il n'y a eu que 45 mn depuis la Porte Maillot. Direction le Domaine de la Corniche....De Paris l'accès est aisé, la route de plus en plus belle jusqu'à se retrouver dans l'atmosphère apaisante et préservée du village de Rolleboise, aux portes du Vexin. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cet endroit, et cette région en général, c'est l'occasion de comprendre tout de suite pourquoi les peintres, et les impressionnistes en particulier, l'ont tant aimée. Les méandres de la Seine, ses ondulations au gré du vent, les coteaux, les vallons, ses belles bâtisses et ses petits clochers, cet air de Normandie, déjà...Bref, un paradis tellement proche de Paris et si préservé pourtant...
Le Domaine de La Corniche, c'est une belle bâtisse de 1908, surplombant la Seine, une vue à couper le souffle, une sensation d'immensité....Le regard porte loin, juste accroché  par l'écluse que l'on aperçoit en contrebas, on s'amuse du manège des péniches qui l'empruntent...
L'hôtel a 4 étoiles (justifiées), 44 jolies chambres réparties sur le domaine, un SPA de 600 m2 et un restaurant gastronomique.. La garantie d'un séjour où sérénité et plaisir ont la part belle.
Le lever du soleil sur la Seine vu de la chambre .....priceless.....

Un jeune chef très talentueux, Julien Razemon, a pris la direction du restaurant depuis Janvier 2015. Sa cuisine est moderne, inventive, savoureuse et toute en légèreté..Je garde en mémoire son Skrei demi-sel cuit en vapeur douce, potagère de poireaux aux herbes fraiches, avruga et piment d'Espelette (photo en haut à droite ci-dessous), absolument délicieux!

 Le "Spaquana"(contraction de Spa et Sequana nom latin de la Seine) est dans le même esprit: luxe et sérénité. Pour cela, le programme a été élaboré avec Carita et Cinq Mondes..6 cabines de soins, 1 piscine avec jets massants, des alcôves de repos et un hammam spacieux...tout n'est que volupté et détente. A noter qu'il existe un forfait Day Spa pour y passer une journée (entre copines par exemple) et possibilité de privatisation pour EVJF. Tous les renseignements par ici.


Le Domaine de la Corniche, c'est la possibilité de découvrir aussi, tout près, Giverny et la maison de Claude Monet. Je ne peux que vous inciter à la découvrir,  tant je l'aime en toutes saisons..


Si l'envie ou le besoin de vous ressourcer se fait sentir, prenez le chemin de Rolleboise, pour un moment privilégié au Domaine de la Corniche, vous ne le regretterez pas...Tout ici invite à la sérénité, au bien-être et à la détente...
Pour en savoir encore plus sur le Domaine de la Corniche, c'est ici.
Toutes les offres et forfaits sont ici.

Et en repartant, faites un arrêt à La Ruche, sur la route nationale à Rolleboise: des pains et des pâtisseries délicieuses (le pain du Domaine de La Corniche est fait ici) ainsi que des sacs de farine de 5kg (d'un meunier de la région) pour vous lancer dans votre propre boulange...J'ai repéré de la farine Chataignes/Figues/Noisettes qui me tente bien ;-)
Un grand merci à Jérôme Crépatte le maître des lieux pour son accueil et sa disponibilité, au Chef Julien Razemon ainsi qu' à toute l'équipe du Domaine de la Corniche sans oublier Paul pour son cours sur les macarons à la Ruche et bien évidemment à Bertrand sans qui nous n'aurions pas vécu ce très beau moment.

3 commentaires :