Spaghetti alla Chitarra aux Tomates semi-confites

13 février 2015


 ♪ ♫ Piva piva l'oli d'uliva,
        piva piva l'oli d'ulà.*
       'L è 'l Bambin che porta i belé
        l'è la mama che spènd i dané
... ♫ ♪

Cette chanson enfantine en dialecte bergamasque (région de Bergamo), je l'ai toujours dans l'oreille..J'entends encore ma grand-mère qui me la chantait... la fredonner m'apporte toujours un sentiment d'apaisement. Il y a des choses qui marquent à jamais...Des sons, des odeurs, des paroles qui surgissent du passé et vous laissent troublée, émue.C'est étrange d'ailleurs quand on y pense, ces sortes de flash-back qui parfois nous transportent ailleurs, avant. C'est peut-être cela la machine à remonter le temps, une machine sensorielle qui est en chacun de nous.
Tout cela pour vous dire que l'huile d'olive et moi c'est comme le beurre (salé) pour le breton...c'est génétique! Je ne cuisine pratiquement qu'à cela. C'est plus fort que moi, je ne m'en lasse jamais... Car il en est de l'huile d'olive comme des vins, chacune à son terroir, sa propre identité, le résultat le plus souvent d'assemblages réalisés par les huiliers, selon les mêmes principes que pour le vin.
On trouve toujours une huile d'olive à son goût. Certaines sont plus douces, d'autres avec une pointe d'amertume révélant un taux très élevé d'anti-oxydants. Personnellement, j'aime varier leurs provenances, elles sont si différentes d'un pays à l'autre, c'est toujours une découverte gustative intéressante.

Ingrédients:  200 à 250 g de spaghetti alla chitarra (spaghetti à section carrée, j'ai pris la marque Garofalo) -  4 CS d'huile d'olive extra-vierge MONINI Granfruttato - 1 tranche de pain de mie - 1 petit oignon rouge (ou blanc, doux) - 2 gousses d'ail - 2 anchois à l'huile ou au sel - 10 tomates semi-confites surgelées* (ou à l'huile mais j'aime moins, ou en saison 5 ou 6 tomates ovales) - thym ou origan - sel et poivre.

Faites cuire les pâtes dans un GRAND volume d'eau, selon les indications du paquet, Je préfère la saler au moment de l'ébullition, avec du gros sel. Cela ne change pas grand chose, mais j'ai l'habitude de faire ainsi. Pour savoir si elles sont al dente, je goûte...ça me vaut quelques brûlures parfois mais je ne connais pas de meilleur moyen.
Dans le même temps, dans une sauteuse, faites chauffer l'huile d'olive, ajoutez l'oignon émincé et l'ail émincé également et les anchois. Faites fondre tous les ingrédients, à feu doux et à couvert, en remuant régulièrement. Les anchois vont fondre dans la sauce, vous ne les verrez plus et ils seront quasiment indécelables (mais le petit plus sera là!). Ne pas laisser colorer!
Ajoutez les tomates et laissez-les compoter un peu, à feu doux, en remuant de temps en temps. Ajoutez éventuellement, si besoin, quelques cuillères d'eau de cuisson des pâtes. Vérifiez l'assaisonnement. Réduisez la tranche de pain de mie et un peu de thym ou d'origan en chapelure grossière et ajoutez-la aux tomates. Remuez le tout délicatement, la chapelure doit s'imprégner du jus des tomates et de l'huile d'olive.
Egouttez rapidement les pâtes et versez-les dans la sauteuse.  Mélangez le tout, avec délicatesse, afin d'enrober les spaghetti de la préparation. Servez aussitôt. Avec beaucoup de parmesan si vous aimez!

* j'utilise des tomates semi-confites surgelées, provenant d'Italie que je trouve chez Leaderprice


Comme je vous le disais plus haut, l'huile d'olive, j'en fais une consommation incroyable. C'est pourquoi je ne dis jamais non lorsque l'on me propose d'en tester une nouvelle. Qui plus est si elle est italienne! (pas objective moi? pensez donc...)
 C'est donc avec grand plaisir que j'ai découvert l'huile d'olive extra vierge Monini, une huile d'olive 100% italienne. C'est un domaine familial, la famille Monini étant huiliers depuis 1920, sur leurs terres de Spoleto, en Ombrie. Très jolie région soi-dit en passant, dont je vous avais parlé ici.

J'ai choisi pour la recette, la Gran Fruttato, car l'huile d'olive est un élément essentiel de ce plat très simple. Il faut donc qu'elle soit assez puissante et typée. Cependant, il est préférable d'utiliser cette très belle huile à cru, en salade ou en filet sur un plat chaud, pour en savourer tous les arômes.
Pour cuisiner, je vous conseille plutôt la Classico, harmonieuse et équilibrée.

Où trouve-t-on ces huiles Monini? Dans les supermarchés! au rayon des huiles, vous trouverez très facilement leurs bouteilles en verre foncé, pour protéger l'huile de la lumière). A noter que Monini fait un gros effort environnemental avec une bouteille avec un minimum de 70% de verre recyclé, du papier 100% et un embouteillage fonctionnant à l'énergie renouvelable.. Pas mal pour une huile abordable, non?
Saviez-vous qu'au banc d'essai de 60 Millions de Consommateurs de Juin 2012, l'huile d'olive extra vierge Monini Classico a été élue 1ère sur 20? Comme quoi la qualité n'est pas forcément une question de prix.

7 commentaires :

  1. Il n'y a pas longtemps que j'ai découvert cette huile, justement 100% italienne alors que bon nombre d'huiles très connues ne sont que des assemblages de produits de la communauté européenne. Le rapport qualité prix est vraiment bien.

    RépondreSupprimer
  2. je méconnaissais tes origines italiennes! heureuse d'avoir aussi la passion pour l'huile comme toi tu l'as. Une assiette super belle et très bonne! un gros bravo! bisous

    RépondreSupprimer
  3. Moi non plus je ne peux me passer de l'huile d'olive, de l'huile d'olive dans mes galettes de poireaux, dans mes butternuts rôties, mes soupes de tomates, mes foccacia aux romarins... cela dit l'huile d'olive Monini je n'ai pas encore utilisé, merci de nous la proposer, et merci également pour cette belle recette.
    Jenny

    RépondreSupprimer