Céleri Betterave pour Octobre Rose #octobrerose

29 octobre 2014

Tous les ans, Octobre se teinte de rose pour attirer l'attention de tous sur le cancer du sein: la lutte contre évidemment mais aussi l'accompagnement et le soutien aux femmes qui traversent cette dure épreuve...Certes, cet évènement est parfois détourné de son objectif initial, à des fins un peu mercantiles mais, dans sa grande majorité, cela reste un focus sincère sur un problème majeur.
Alors mon discours n'est pas de vous vendre ma recette qui n'est là que pour illustrer mon propos..Mon souhait est d'attirer votre attention sur déjà un point essentiel: il faut se faire dépister!
On a parfois tendance, et je parle en connaissance de cause, à retarder le moment où l'on va se soumettre à la mammographie de contrôle...par négligence, parce qu'on a autre chose à faire (mais quand la maladie survient, ce qui était important avant devient bien insignifiant tout à coup), parce qu'on a peur du résultat (mais la peur n'évite pas le danger)..On reçoit, pour certaines qui comme moi, ont passé le cap de la cinquantaine, le bon de la sécu pour aller passer cet examen pas agréable certes mais pas non plus douloureux, et on le laisse de côté...jusqu'à ce qu'on l'oublie!
Eh bien non, parce que l'on a la chance de vivre dans un pays où le dépistage est pris en charge, bien organisé (et ce n'est pas le cas pour nombre de femmes dans le monde!), remboursé, il faut faire cet examen! Je l'ai fait il y a quelques semaines, j'ai eu quelques minutes d'angoisse dans la cabine en attendant les résultats...je m'en suis voulue de ne pas y être allée plus tôt. La chance était avec moi ce jour là et je suis sortie rassurée.
Mais peut-être que d'autres femmes,  avec lesquelles j'ai échangé dans la salle d'attente et qui n'en menaient pas plus large que moi, sont sorties accablées..Je ne sais pas..C'est pourquoi, pour toutes celles qui luttent, ont lutté, s'en sont sorties..ou pas, nous devons, tout d'abord nous faire dépister. Il faut relayer ce message auprès de notre famille, amies, collègues...C'est important de parler, de sensibiliser à la nécessité de cet acte. Je vous invite à aller sur le site: www.cancerdusein.org

Et puis bien sûr il faut, dans la mesure de ses moyens, donner pour la recherche. Sans elle, nous n'aurions aucune chance. Elle a sauvé tant de vies, pas toutes hélas, mais ça progresse, elle finira par vaincre cette saleté de maladie!
Et enfin, ce n'est pas le moindre, il faut parler, soutenir et entourer les malades (ce n'est pas forcément facile, on ne sait parfois pas comment se comporter, on peut être maladroit) mais si on est sincère, si on est honnête aussi, on peut sans doute contribuer, à notre toute petite échelle, à apporter un peu de force et d'espoir en plus à celles qui luttent! (et ceci est valable pour tous les malades, pas seulement celles atteintes d'un cancer du sein).
Voilà..je voudrais dire encore beaucoup de choses, trouver les mots qui réconfortent celles qui en ont besoin, qui motivent celles qui ne le sont pas mais je vais juste terminer en dédicaçant cette recette à 2 personnes remarquables de force et de courage, Hélène et Caroline, qui se reconnaitront.


Assiette Rose pour Noble Cause:
Ingrédients: 400g de céleri rave - 1petite betterave cuite - 1 petite gousse d'ail - persil - sel et poivre - huile d'olive et vinaigre balsamique (j'ai remplacé par de la mélasse de grenade) - poivre rose (je n'en avais pas, j'ai mis juste du poivre noirdéco: fleur de bourrache
Peler le céleri rave, le laver, le couper en cubes pas trop gros et le cuire à la vapeur environ 15/20 mn jusqu'à ce qu'il soit tendre.
Couper la betterave en dés.
Transférer le céleri cuit encore tiède dans un bol,(réserver quelques dés pour la présentation), l'écraser en purée grossièrement. Ajouter l'ail écrasé, quelques dés de betteraves (avec parcimonie! au départ je voulais obtenir un rose plus doux mais 2/3 dés de betteraves de trop et c'est devenu fushia). Saler, poivrer, rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Verser la préparation dans de petits ramequins, moules, verres, huilés..tasser puis démouler sur une assiette. Répartir le reste de betteraves, de dés de céleri, le persil haché, arroser d'huile d'olive et d'un filet de vinaigre balsamique ou de mélasse de grenade.



Source recette: Sale e Pepe

5 commentaires :

  1. Cet article est parfait! Rien à rajouter, à part peut-être d'avoir une très grosse pensée pour Hélène et Caroline à qui tu as dédié ce billet. Je leur envois plein d'ondes positives...J'imagine que cet article leur parle de près...

    RépondreSupprimer
  2. Très belle présentation. Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. Et bien moi, pour octobre rose, je me suis offert un tatouage avec le ruban rose. J'attends qu'il soit bien cicatrisé pour le montrer

    RépondreSupprimer
  4. Merci Marina pour ce bel article et une pensée particulière pour celles ou ceux qui sont concernés. Je suis attachée particulièrement a cet évènement pour y avoir ete confrontée il y a quelques années. Une recette goyrmande et originale, bon dimanche, bisous

    RépondreSupprimer