Côtes de Porc au Maroilles

3 mai 2012

Ce soir, Casus Belli  à la maison...Pas à propos de politique, non, mais parce que j'ai cuisiné au maroilles...Mon fils, qui ne mange pas de fromage, a dîné à toute vitesse pour pouvoir remonter au plus vite dans sa  tour d'ivoire chambre...Il est vrai que cuisiner du maroilles est un peu périlleux du point de vue olfactif mais une fois bien imprégné par les effluves du fromage, on ne les sent plus! Et puis c'est diaboliquement bon, non?


Ingrédients pour 4 personnes:
4 côtes de porc dans l'échine de préférence - 4 tranches de Maroilles - 50g de crème fraiche - 1 cuillère à café de maïzena - 3 cuillères à café de moutarde - sel et poivre.

Faire cuire les côtes de porc dans un filet d'huile (d'olive pour moi, la touche du Sud). Réserver.  Couper 4 belles  tranches de maroilles, enlever la croûte et le faire fondre dans une casserole. Ajouter la crème fraiche, la cuillère de maïzena délayée dans une cuillère d'eau, la moutarde, le sel et le poivre. Faire épaissir la crème puis ajouter la moitié du jus de cuisson des côtes de porc. Bien mélanger. Napper les côtes de porc et les passer sous le grill du four quelques minutes. Déguster.
à essayer aussi avec des côtes de veau.

Source: les Recettes de Ginette - site du Maroilles Lebeau

Photobucket 

9 commentaires :

  1. ahhhh yes j'ai réussi à te "convertir" mdr !!!
    superbe recette
    bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  2. mais le maroilles est plus fort en odeur qu'en goût je trouve.. Voilà une viande déliicieuse !

    RépondreSupprimer
  3. J'adore le maroille et les côtes de porc! Une belle association.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  4. Excellente ta recette et tellement gourmande, bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. hello, moi aussi, j'ai une recette pour faire fuir ma fille dans sa chambre :) moi, ce n'est pas odorant, il suffit juste de lui dire tu m'aides à faire le ménage et hop, elle disparaît (je t'assure j'exagère à peine :/
    bizzz
    cath

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais pas la maroille mais après ce billet, je crève d'envie d'y goûter!

    RépondreSupprimer
  7. au moins ton fils pouvait encore penser à toi dans sa chambre, en respirant le maroilles!....je me moque, mais j'adore ça!....

    RépondreSupprimer