Café mon Ami, Visite aux Comptoirs Richard #BonPlan

28 avril 2017



J'aime le café. C'est mon premier geste du matin, c'est ce que je partage avec ma famille, mes amis, mes collègues. On se "l'offre",  comme un cadeau, comme un moment d'union ou de réconfort. C'est aussi celui qui accompagne mes moments de stress ou qui me donne le petit coup de boost nécessaire certains jours. C'est celui que l'on déguste aux quatre coins du monde, sous des formes souvent différentes, comme un point commun à bien des cultures. J'adore rapporter de mes voyages une tasse ou un ustensile se rapportant au café, dont je profiterai tout au long de l'année comme un souvenir d'un moment heureux. Ainsi j'aime ma cafetière espresso italienne, mon plus ancien souvenir de café, ce chuchotement qui a bercé mon enfance, ce parfum qui envahissait la cuisine... Les chaises qui se tirent, on s'assoie autour de la table (en formica) et moi, petite fille, qui vient grapiller un sucre à tremper dans la tasse fumante.. Chez les italiens, tout se passe autour d'un café...
Puis, dans ma belle-famille, j'ai découvert le café turc serbe. En réalité, découvert pas vraiment car ma tante arménienne le faisait aussi, avec cette petite cafetière à long manche si caractéristique...ça me fascinait. C'était différent et j'adorais le moment où la mousse monte dans le goulot resserré du džezva, signe que le café est prêt.
En Serbie, le rituel est le même... héritage des ottomans, on le retrouve dans toute cette partie du monde, comme en Grèce également.
Un peu surprenant au premier abord, on est vite séduit par ce café "infusé" (et donc plutôt corsé en caféine). C'est pourquoi il est souvent servi avec un petit verre d'eau et un ratluk (loukoum). La café doit être moulu extrêmement fin. Ma photo ci-dessous serait parfaite si le café avait la mousse qui convient! Je n'avais pas le café moulu suffisamment fin, le café n'a donc pas la mousse réglementaire, signe d'un bon café. Mea Culpa...



















Après cette partie un peu personnelle, je voulais vous parler d'une visite que j'ai faite récemment et partager un bon plan avec vous (si vous aimez le café ou le thé, que vous êtes à ou en visite à Paris, n'hésitez-pas à participer aux ateliers gratuits).

J'ai eu la chance de participer à une initiation au café aux Comptoirs Richard à Paris et j'ai redécouvert cet endroit assez fascinant pour tout amateur de bon café (et de thé, je dois le préciser).
Je vous passe le parfum de cet endroit, enivrant à mon sens...Je ne connais pas d'endroit plus agréablement parfumé et réconfortant qu'un bon Coffee Shop.
Première impression: l'endroit est cosy, chaleureux, propice à une pause détente... L'endroit est dans l'esprit des comptoirs d'épices d'autrefois, avec des bois chauds et des tons chauds et cuivrés. Puis on est attiré par le grand tableau noir, avec toutes les possibilités de café, par filtration douce, extraction à froid, siphon....  mais aussi au lait, moka, aux noisettes, froid. Le choix s'avère plus difficile que prévu, j'essaierais bien tout en vérité...
Le lieu est parfait pour s'accorder un moment de calme, une bulle un peu hors du temps où l'on peut prendre petit déjeuner, pause du midi ou goûter accompagné, si on le souhaite, de gâteaux de voyage...Un très joli endroit, vraiment!


Les Ateliers Expresso & Brew Bar

Les 1er et 3e samedis du mois, vous pouvez participer aux Ateliers du Samedi ! C’est gratuit ! L’atelier débute à 11h30 et dure environ 1 h.  Vous vivrez une véritable expérience autour du café. Du cupping,  à la dégustation, au Latte Art, en passant par l’apprentissage des méthodes de préparation, de nombreux thèmes sont abordés pour découvrir l’univers culturel et sensoriel exceptionnel du café

Informations et réservations :
Expresso & Brew Bar : 48 rue du Cherche-Midi -  Paris IVe – 01 42 22 45 93
Expresso & Brew Bar : 145, rue Saint Dominique – Paris VIIe – 01 53 59 99 18
Les ateliers sont également annoncés sur la page Facebook Comptoirs Richard





une partie de l'équipe des Comptoirs Richard de la Rue Saint Dominique 


Et si vous n'êtes pas très café, sachez qu'il y a un choix de thé incroyable aux Comptoirs Richard, y compris celui provenant de ce magnifique samovar!


Les Ateliers Thé :

Pour les Amateurs de Thé et de tisanes, tous les 2èmes jeudis du mois, à 16 h (durée 1h) vous êtes invités à éveiller votre curiosité autour de thématique variées : le thé et ses couleurs, la préparation, l’élaboration d’un cocktail,…. Et là encore, c’est totalement gratuit !

Informations et Réservations:

Expresso & Brew Bar – 48, rue du Cherche-Midi – Paris Ive – 01 42 22 45 93
                                   145, rue Saint Dominique – Paris VIIe – 01 53 59 99 18


Les Oeufs de Pâques, teinture et décoration

21 avril 2017


J'ai déjà écrit plusieurs articles ici , ici et  et encore  sur Pâques orthodoxe, les traditions et les recettes...Cette année, comme tous les ans, j'ai pris plaisir à préparer les oeufs durs décorés. Et je me suis dit qu'il serait peut-être intéressant de partager quelques petites astuces pour ceux et celles qui auraient envie d'essayer l'an prochain.
Voici un petit résumé des différentes techniques utilisées:

Teindre les oeufs:
il existe deux façons de teindre les oeufs: avec des couleurs naturelles et ma préférée dans ce domaine est celle aux pelures d'oignons et avec des couleurs alimentaires spécifiques.

- Pour les pelures d'oignons, il faut penser à collecter les pelures d'oignons en cuisine plusieurs semaines à l'avance. Puis dans un faitout, disposer un lit de pelures d'oignons, ajoutez vos oeufs délicatement sur une seule couche, recouvrez de pelures d'oignons et d'eau, le niveau de l'eau devant être de plusieurs centimètres au-dessus des oeufs. Laissez cuire à petit frémissement pendant une quinzaine de minutes, laissez refroidir dans l'eau. On obtient un beau marron/roux.


On peut, avec cette technique, décorer les oeufs en même temps en enroulant autour de l'oeuf de la ficelle par exemple ou en les emprisonnant dans un morceau de filet d'oignon. Cela crée un effet "résille" par exemple. On peut également disposez sur l'oeuf des feuilles décoratives, comme du persil puis attacher le tout dans un morceau de collant (ou chaussette). Lorsque vous ôterez le tissu, après cuisson, les feuilles apparaitront plus claires. C'est très joli.

- Pour les couleurs alimentaires, j'ai essayé beaucoup de couleurs vendues à gauche et à droite, supposées être parfaitement adaptées à la teinture des oeufs et j'ai toujours été déçue! Jusqu'à ce que j'essaie des teintures grecques pour oeufs de Pâques et là, j'ai été totalement satisfaite. Vous pouvez sans doute les trouver, au moment de Pâques, dans des magasins grecs en France mais moi, je les achète en ligne sur le site Nostimiam, elles sont parfaites, peu onéreuses et ont l'immense avantage de pouvoir être commandées bien en avance, pour être sûre d'avoir le nécessaire le moment venu.  D'ailleurs, d'ores et déjà, je vais acheter les miennes pour l'an prochain.
Selon les colorants que vous acheterez, la notice vous indiquera la marche à suivre. Sachez néanmoins qu'il  vous faudra cuire tout d'abord les oeufs durs puis les tremper quelques minutes dans un mélange d'eau tiède, de vinaigre blanc et de poudre colorante. On les lustre ensuite avec un peu d'huile.
J'étais fidèle au rouge, couleur traditionnelle de Pâques mais cette année j'ai eu envie de tester le bleu. Je suis conquise! Un bleu magnifique!! Très grec, méditerranéen, j'adore! A la fin, j'ai trempé moins de temps les oeufs dans le reste de bleu, puis je les ai rincé rapidement et j'ai eu un bleu ciel très doux. L'an prochain, je testerai aussi le jaune et le vert.

Décoration avec les stickers:


Idem, j'ai essayé de nombreux stickers et les seuls qui soient vraiment parfaits, tant en tenue sur l'oeuf qu'au niveau esthétique, sont les stickers présentés sur la photo ci-dessous. Argent ou doré, peut importe mais ce sont ces stickers là que vous devrez choisir. A la mode il y a quelques années, on a un peu plus de mal à les trouver aujourd'hui. Je vous conseille donc de les acheter bien avant Pâques, dans les magasins spécialisés en loisirs créatifs ou, c'est plus facile, sur internet. Cherchez "stickers dorés" et vous devriez tomber sur des sites qui en vendent.



Avec des Serviettes en papier

J'avais repéré cette technique l'an dernier mais pas eu le temps de tester...Du coup, cette année, je me suis lancée! J'avoue j'ai adoré. Pareil, tout cela demande un peu d'organisation et de préparation avant. Tout d'abord trouver des serviettes en papier avec de jolis motifs de taille suffisamment petite pour tenir sur l'oeuf... Le mieux est de les collecter tout au long de l'année, au fil des découvertes...
Le point essentiel également est d'avoir des oeufs blancs. Autant pour les oeufs colorés en rouge ou bleu foncé, cela n'influe pas beaucoup, autant pour le serviettage ( ou des coloris plus clairs de teinture) c'est indispensable.
J'ai trouvé ces oeufs blancs chez Grand Frais au moment de Pâques mais vous pouvez les trouver généralement tout le temps dans les supérettes orientales.

- Il faut commencer par cuire les oeufs durs, dans un casserole où on aura disposé un torchon épais ou en éponge au fond, étalé les oeufs sur une seule couche, recouvert le tout d'eau froide et cuit à petit frémissement une dizaine de minutes. Sortez-les ensuite de l'eau et laissez les refroidir.

- Découpez les motifs choisis dans les serviettes. La majorité des serviettes est composée de 3 feuilles. Ôtez les 2 blanches, ne conservez que le morceau imprimé.
Battez légèrement à la fourchette un blanc d'oeuf. A l'aide d'une pinceau "brosse" (voir photo), appliquez un peu de blanc d'oeuf à l'endroit choisi sur l'oeuf puis appliquez délicatement le motif. Puis, toujours délicatement, passez du blanc d'oeuf sur le motif, du centre du motif vers l'extérieur, en faisant attention à ne pas déchirer le papier. N'hésitez pas à repasser plusieurs fois sur le motif, toujours avec précaution. Laissez sécher. C'est exactement la technique du serviettage, le blanc d'oeuf faisant ici office de colle alimentaire. C'est donc très simple à faire et très joli à regarder!
Pour info, j'ai essayé sur des oeufs peints en rouge et cela n'a rien donné de très joli, la couleur transparaissant sous le papier.





 Voici mes Oeufs de Pâques 2017:


 Et pour les gourmands qui ont entraperçu des biscuits sur certaines photos, vous trouverez les recettes ici et là.


Salade d'Aubergines façon Tupperware

13 avril 2017

Vous l'aurez compris, ma cuisine se tourne de plus en plus vers l'été et même si c'est encore un peu tôt, et même si les légumes ne sont pas encore vraiment de saison, j'avoue ne plus vraiment avoir envie de potiron et de légumes d'hiver!
J'ai eu la chance, en tant qu'ambassadrice de la marque Tupperware, de tester le Micro Urban, la nouveauté plus particulièrement destinée (mais pas que) aux jeunes actifs, aux étudiants, aux personnes seules ou en couple...Bref à ceux qui ont peu de temps ou pas vraiment l'envie de cuisiner, et/ou une petite cuisine, et/ou ne disposent que d'un micro-ondes comme moyen de cuisson.
Le Micro Urban, c'est 3 produits en 1: cuiseur vapeur, cuiseur à riz et cuiseur à pâtes ou à céréales. Un contenant polyvalent qui permet de cuisiner un repas complet et sain jusqu'à 4 personnes au micro-ondes.

J'ai choisi cette recette du livre Tupperware dédié au Micro Urban parce que la simplicité et la rapidité de sa préparation, les légumes utilisés et leur façon de l'être (cuits, crus), l'assaisonnement simple et goûteux en utilisant une belle huile d'olive extra-vierge et de la menthe fraîche m'ont tout de suite mise en appétit! Voilà une recette bien sympa que j'associe volontiers aux grillades de l'été!



Salade d’aubergines
Préparation : 20 mn –  cuisson : 20 minutes au micro-ondes à 900 watts – Repos : 5 mn
Ingrédients (pour 2 pers.) :
2 petites aubergines (environ 350g) – 1 tomate – 1 courgette – 1 botte de menthe – 50 g d’olives noires ou violettes- 25 ml de vinaigre balsamique – 50 ml d’huile d’olive – sel et poivre.
Mettez les aubergines dans la passoire inférieure du Micro Urban. Versez 400 ml d’eau froide dans le réservoir, posez la passoire avec les aubergines dessus. Couvrez et faites cuire 15 mn au micro-ondes à 900 watts. Laissez reposer 5mn.
Dans l’Extra Chef, hachez très grossièrement la tomate épluchée et épépinée, la courgette lavée, éboutée et coupée en morceaux, la menthe lavée et effeuillée ainsi que la chair des aubergines refroidies (sans la peau).
Mettez la préparation dans un saladier, ajoutez les olives, le vinaigre balsamique, l’huile d’olive.
Salez et poivrez.
Servez bien frais avec des toasts de pain grillé, en accompagnement éventuellement d’une viande ou d’un poisson grillés au barbecue.

Recette Tupperware tirée du livre : 3 en 1 au micro-ondes, c’est magique avec le Micro Urban


Et comme rien ne vaut une démonstration, je vous laisse découvrir ce petit film!


N'oubliez pas: les produits Tupperware s'achètent auprès de conseillères (ers) Tupperware. Pour connaître celles et ceux près de chez vous, pour participer à un atelier culinaire, il existe désormais Tupperware Connect (click). 

Beignets de Courgettes à la Turque, recette de Fred Chesneau

21 mars 2017


Je suis une grande fan de Fred Chesneau...J'adorais ses émissions "Les Nouveaux Explorateurs" (particulièrement celui qui se passe en Grèce ....pas étonnant, n'est-ce pas? ;-) et je me suis régalée avec sa série récente diffusée sur Canal "Les Paris du Globe Cooker"...Je l'avais rencontré lors d'un atelier autour de la pomme de terre et son Hachis à la Balinaise est un plat qui revient régulièrement à notre table.
Bref, Lesieur s'est de nouveau associé à lui en soutenant son programme "Les Paris du Globe Cooker"dans lequel Fred part à la rencontre de communautés étrangères de Paris et sa banlieue et la création de 12 tutoriels de recettes du monde inédites, inspirées de ses belles rencontres. Vous pouvez retrouver ces recettes ici (click)
Quant à moi, lorsque Lesieur m'a proposé de tester une de ses recettes au choix, je n'ai pas hésité,  j'ai choisi immédiatement cette recette d'inspiration turque.




Beignets de Courgettes
Pour 6 personnes
 Ingrédients
Pour la pâte à beignets : - 3 courgettes de taille moyenne - 2 cuillerées à soupe bombées de farine - 1 sachet de levure chimique - 1 pincée de bicarbonate de soude - Les feuilles de 10 branches de persil hachées - 1 œuf
Pour la sauce d’accompagnement : - ½ concombre - ½ botte de menthe hachée - ½ gousse d’ail râpée - Le zeste d’½ d’un citron - 3 cuillerées à soupe d’un yaourt à la grecque - 2 cuillerées à soupe d’Huile d’Olive Lesieur - 50 cl d’huile ISIO4 - ½ cuillerée à café de sel
La recette :
 1. Râpez les courgettes et mélangez avec le reste des ingrédients de la pâte. Laissez reposer 10 minutes. 2. Pendant ce temps, occupez-vous de la sauce : râpez le concombre en vous arrêtant avant la partie centrale. Pressez la chair entre vos mains pour en extraire un maximum l’eau. Mélangez avec tout le reste des ingrédients de la sauce. Réservez. 3. Faites chauffer l’huile avec le sel, dans une sauteuse. Une fois l’huile bien chaude, répartissez-y 6 cuillerées à soupe de pâte et laissez frire pendant 3 minutes environ, en les retournant régulièrement. Dès que les beignets sont dorés, égouttez-les et déposez-les sur du papier absorbant. Renouvelez l’opération en les faisant frire 6 par 6 jusqu’à la fin de la pâte. 4. Avant de les déguster, trempez généreusement ces beignets dans la sauce d’accompagnement : le bonheur !
Petite modification en ce qui me concerne : J’ai mis 4 grosses cuillères de farine au lieu des 2 indiquées. Cela dépend de l’humidité de votre préparation.

- Recette de Fred Chesneau -




Betteraves en Salade comme au Maroc

13 mars 2017


Un des reproches qui nous est souvent fait, à nous blogueuses, est d'utiliser trop d'ingrédients ou d'ingrédients rares (et par conséquent chers) dans nos recettes...Mes amies me disent parfois qu'elles aimeraient faire telle ou telle recette, mettre un peu de fantaisie ou de "goût d'ailleurs" dans leurs plats mais qu'elles renoncent par peur de ne plus avoir l'utilité des ingrédients achetés ...
Eh bien, ce problème ne se pose plus vraiment avec le livre de Nadia, que vous connaissez sans doute à travers son superbe blog "Paprikas". Nadia n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle est déjà l'auteur d'un livre sur les bases de la cuisine marocaine. Mais ici elle réussit à décliner ses recettes en 4 ingrédients et ça c'est plutôt audacieux quand on parle de cuisine marocaine!
Un pari parfaitement relevé car on a envie de tout essayer! Merci Nadia pour ce très joli livre et bravo!

J'ai choisi, pour commencer, une recette de "Chlada de Betteraves au Cumin". Je cherchais depuis longtemps une recette simple de salade de betteraves qui ait un peu plus d'originalité que la classique salade betteraves sauce moutardée et je n'ai pas été déçue. Simple et efficace, avec ce petit parfum de soleil que j'aime tant....


Chlada de Betteraves au Cumin


Ingrédients : 500 g de betteraves cuites – 1 oignon rouge – 2 CS de vinaigre blanc – 1 CC de cumin en poudre – sel, poivre et huile d’olive
Epluchez les betteraves, coupez-les en rondelles. Coupez l’oignon épluché en très petits dés.
Dans un saladier, mélangez la betterave avec l’oignon, le vinaigre, le cumin et 2 CS d’huile d’olive. Salez et poivrez. Mettez au frais jusqu’au moment de déguster.
Et comme variante, pour encore plus de plaisir, Nadia nous suggère d’ajouter 2 ingrédients supplémentaires : 1 gousse d’ail hachée et 1 CC d’eau de fleur d’oranger… J’essaierai la prochaine fois !

Mon conseil : j’ai conservé une partie de la salade au réfrigérateur jusqu’au lendemain. J’ai rectifié l’assaisonnement en resalant un peu et en ajoutant un peu d’huile d’olive. La salade était encore plus savoureuse que la veille, les parfums de cumin et d’oignon s’étant mêlés et adoucis, c’était délicieux.



Le Maroc en 4 ingrédients de Nadia Paprikas aux éditions MANGO