30 août 2014

Pavlova Glacée aux Fruits Rouges

 L'arrière-saison s'annonce ensoleillée.. Enfin! serais-je tentée de dire....Car, il faut bien l'avouer, nous n'avons pas été gâtés cet été! Et avec le soleil vient l'envie de glaces! Si j'en fais quelque fois, je dois avouer que, dès qu'il s'agit de desserts glacés, je préfère le plus souvent utiliser les glaces du commerce, et plus précisément Carte d'Or. Cela me simplifie la vie et je les trouve bien à mon goût.
Carte d'Or propose à présent sa gamme gourmande Façon Glacier (avec de jolies rosettes), des glaces avec inclusions et sauces, toutes plus gourmandes les unes des autres:

- Fraise & Morceaux de meringue, 
- Saveurs Myrtille & Vanille, 
- Saveurs Macadamia & Vanille, 
- Saveurs Amande & Vanille, 
- Saveur Dame Blanche, 
- Vanille & Noix de Pécan, 
- Saveur Crème brûlée.

Pour réaliser ma Pavlova glacée au fruits rouges, j'ai évidemment craqué pour le parfum Fraise et morceaux de meringue...Mais Myrtilles et Vanille aurait très bien pu faire l'affaire!

Voici la recette:


Ingrédients :
 Pour la garniture : 1 pot de Glace Carte d’Or façon glacier Fraise et Morceaux de Meringue – environ 250 g de fraises, groseilles, myrtilles au choix
Pour le meringue : 4 blancs d'oeuf - 250 g de sucre extra-fin - 2 cuillères à café de maïzena - 1 cuillère à café de jus de citron - 1 pincée de sel - 1/4 cuillère à café de vanille liquide
Coulis: 100 g de fraises - 1 cuillère à soupe de sucre
Préchauffer le four à 180°C.
Sur une grille de cuisson, déposer un papier sulfurisé ou un tapis en silicone. Dans le bol du robot (ou à l'aide d'un fouet électrique), commencer par monter les 4 blancs d'oeufs en neige, tout d'abord à petite vitesse puis en accélérant. Lorsque les blancs sont quasiment montés, ajouter le sucre  très progressivement, une cuillère à la fois.
Continuer à fouetter jusqu'à ce que la meringue soit lisse et brillante.
Arrêter de fouetter et ajouter en incorporant délicatement à la spatule la maïzena, le jus de citron et la vanille. Déposer la meringue en un cercle épais d'environ 25 cm de diamètre sur le papier sulfurisé.
Enfourner et baisser aussitôt le four à 120°C.
Cuire environ 1 heure- 1h15 jusqu'à ce que la meringue soit craquante au toucher mais moelleuse à l'intérieur, d'une couleur ivoire.
Laisser refroidir complètement hors du four puis ôter délicatement le papier sulfurisé.
Pour le coulis, mixer quelques secondes les fraises lavées et équeutées avec le sucre. Réserver.
Sortir la glace quelques minutes avant le montage de la pavlova, afin qu’elle ramollisse un peu.
Sur la meringue déposée sur le plat de service, dresser les rosettes de Glace Carte d’or façon glacier Fraise et Morceaux de Meringue. Disposer ensuite les fruits de manière harmonieuse, arroser du coulis de fraise et servir aussitôt.
La meringue peut être préparée la veille et conservée au sec jusqu’au moment du dressage.



Vous trouverez d'autres délicieuses recettes glacées sur le site de 750 g ici!

23 août 2014

L'Ajvar, le Caviar Rouge des Balkans

Ce billet, cela fait très longtemps que je veux le rédiger...Il me tenait vraiment à coeur. J'ai fait goûté à un certain nombre de personnes de l'Ajvar...Pas du "Fait Maison", mais d'une très bonne marque (Bakina Tanja que l'on trouve chez Globus à Paris) et à chaque fois, on m'a demandé si j'avais une recette, si je pouvais la partager... Oui, c'est quelque chose que j'ai, j'en ai même fait avec une cousine de mon mari  mais toujours selon une méthode traditionnelle et dans des proportions difficilement réalisables dans nos cuisines citadines...D'ailleurs, le prix des poivrons ici est un peu dissuasif lorsqu'il s'agit d'en acheter une dizaine de kilos! Il y a quelques recettes d'ajvar sur le net mais je n'ai jamais trouvé quelque chose que j'imaginais rendre le goût authentique de l'ajvar que je connais...Et puis, je suis tombée sur une vidéo croate et là je me suis dit que c'était la bonne...Vous la trouverez d'ailleurs en fin de billet..

Quelques explications s'imposent néanmoins:
 L'ajvar , à l'origine, est originaire du Sud de la Serbie et de Macédoine mais il s'est vite étendu à l'ensemble des Balkans.. Chaque famille a sa recette, chaque cuisinière a sa façon de le préparer et, évidemment, c'est toujours la meilleure! Il existe des variantes, selon les légumes qui entre dans sa composition:
on trouvera du pur Ajvar ( que des poivrons) de l'Ajvar piquant (avec quelques poivrons piquants), du Pinđur, de la Lutenica selon qu'il entre dans la composition des aubergines et/ou des tomates.... D'ailleurs même les noms varient et on appelle souvent Ajvar indifféremment celui composé uniquement de poivrons et celui composé de poivrons et aubergines...Difficile parfois de s'y retrouver.
Celui que je vous propose est mon préféré:poivrons et aubergines, ces dernières donnant une onctuosité et une douceur incroyable à la préparation.
Un autre point important à noter c'est que les poivrons utilisés dans les Balkans et ceux que l'on trouve en France ne sont pas identiques! Vous le constaterez si vous regardez la vidéo "traditionnelle" postée dans ce billet. De plus, les légumes sont grillés au feu de bois, ce qui donne un goût unique...On n'utilise pas d'huile d'olive car ce n'est pas une huile couramment utilisée en Serbie. Mais je trouve qu'elle apporte un plus à la recette et donc c'est celle que j'ai utilisée.
 Voici une version adaptée à ce que l'on trouve en France et qui donne un très bon résultat.

Ingrédients: pour un pot de 500 ml.
6 poivrons rouges charnus - 2 aubergines - 3 gousses d'ail - Huile d'olive - sel et poivre.
Lavez soigneusement les légumes, coupez-les en 2, ôtez le pédoncule des légumes, les graines et filaments blancs des poivrons.Préchauffez le four à 180°C. Préparez un bocal propre et ébouillanté.
Disposez sur la plaque du four. Enfournez pour environ 30 minutes.
Après les 30 minutes, vous obtenez cela . Couvrez d'un linge propre et laissez reposer 10 minutes environ.
Puis ôtez soigneusement la peau des poivrons et des aubergines. Epluchez les gousses d'ail.
Passez au hachoir à viande. C'est très important pour conserver une belle texture et non pas une purée. Si vous n'avez pas ce type de hachoir, soit coupez le tout au couteau soit utilisez votre mixer en mode "pulse", 3 ou 4 pulse maximum. Mais le hachoir manuel ou électrique donnera le meilleur résultat.
Versez  les légumes moulinés dans une sauteuse dans laquelle vous aurez déjà versé l'huile d'olive (5/6 cuillères à soupe, soyez généreux). Ajoutez les gousses d'ail (passées au presse-ail en ce qui me concerne).
Il est important de choisir une casserole à fond large, afin d'avoir un maximum de contact avec la chaleur. Salez et poivrez. Commencez la cuisson, tout d'abord à feu moyen pour chauffer le contenu de la casserole en tournant sans arrêt puis baissez la température, il faut juste tourner régulièrement et maintenir la casserole à feu doux. L'eau des légumes va doucement s'évaporer et vous allez voir très nettement que les aubergines vont changer de couleur et se fondre dans le mélange. Il faut compter environ 30 à 40 minutes de cuisson. Le plus difficile de la recette étant de reconnaitre le point de cuisson optimal, la texture doit être crémeuse, souple et onctueuse. Vérifiez l'assaisonnement, rectifiez si besoin.
Versez aussitôt dans le bocal préalablement ébouillanté. Si vous consommez tout de suite, inutile de stériliser l'ajvar. Il suffit de le conserver au réfrigérateur et de le consommer dans les 15 jours. Sinon, stérilisez-le selon votre méthode habituelle ou 30 minutes à l'eau bouillante.

L'ajvar se mange tel quel, en accompagnement de grillades. Il est divin avec du pain et du fromage (particulièrement de type Feta). Et vous pouvez l'incorporez dans tous vos plats chauds, comme on le ferait avec du concentré de tomates....

Si vous vous lancez dans sa réalisation, n'hésitez pas à m'envoyer des photos, particulièrement sur la page Facebook du blog, c'est plus facile pour répondre rapidement.

 La méthode traditionnelle de réalisation de l'Ajvar dans la vidéo ci-dessous: remarquez la variété des poivrons utilisés, la quantité d'ajvar réalisée (dans les campagnes, on prépare en cette fin d'été toutes les conserves pour l'hiver) et surtout, le moyen astucieux pour actionner le hachoir ;-)



Et la vidéo, très bien faite, de Zoran pour la réalisation de l'ajvar de manière plus simple. Hvala Zoran!

20 août 2014

Brownies Chocolat au Lait

J'avoue, j'ai un nombre impressionnant de livres de cuisine, et les magazines, je ne les compte plus...Et pourtant, je ne peux m'empêcher de découper la moindre recette trouvée sur un sachet ou un support quelconque. Et parfois, eh bien, on déniche des perles! Comme cette recette, trouvée sur le carton de mon moule à gâteau rectangulaire et conservée depuis bien longtemps...
L'autre jour, je feuilletais donc mon cahier de recettes et je retombe dessus...Cette fois-ci je l'ai testée et c'est le meilleur brownie que je n'ai jamais fait!

Ingrédients: 250 g de palets de chocolat au lait (j'ai pris le Jirava 40%cacao de Valrhona) si vous préférez le chocolat noir, ajoutez 30 g de sucre à la recette - 120 g de sucre - 150 g de beurre - 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille - 1/3 cuillère à café de rhum - 3 oeufs - 60 g de farine - 1 pincée de sel - 1 poignée de noix de pécan.
Préchauffez le four à 180°C.
Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes. Bien mélanger.
battez les oeufs avec le sucre, la vanille et le rhum jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le mélange chocolat/beurre fondu et mélangez de nouveau. Ajoutez à présent  la farine et la pincée de sel. Mélangez de nouveau et terminez en incorporant les noix de pécan grossièrement concassées.
Versez dans un moule rectangulaire chemisé de papier cuisson (ou bien beurré) et enfournez pour 15 à 18 minutes. Attention, le succès de ce brownie dépend de la cuisson, il faut qu'il soit juste/à peine cuit!

15 août 2014

Les Fromages Suisses et La Swiss Cheese Food


A l'heure où les Championnats d'Europe d'Athlétisme enflamment les foules à Zurich, des champions helvètes d'une autre discipline fourbissent leurs armes pour participer prochainement à la Swiss Cheese Expérience. En effet, les fromages de Suisse entendent prendre toute leur place à une tendance culinaire qui ca le vent en poupe, la street food, littéralement la nourriture de la rue. Ainsi, les fromages de Suisse vont s'adapter à la consommation dans la rue ou lors de moments festifs, de manière décalée mais tout en gardant leurs saveurs et leur identité propre...
A Paris un bus sillonnera les rues du vendredi 26 Septembre 2014 au dimanche 28 avec à son bord des Chefs qui élaboreront des recettes 100% Swiss Cheese Food! Soyez prêts pour une dégustation haute en saveurs!
Les renseignements seront publiés sur la page Facebook et le site des Fromages de Suisse.

En attendant, c'est le moment d'en apprendre plus sur les fromages de nos voisins helvètes!

4 fromages que vous connaissez sans doute tous mais dont on ignore souvent comment ils sont fabriqués:

L’Appenzeller®
Le plus mystérieux des Fromages de Suisse s’adapte à
la tendance de la « SWISS CHEESE FOOD ». Son goût
corsé obtenu grâce à sa saumure ancestrale, le Sulz lui
confère un goût unique qui vient révéler la présence des
légumes.

Il faut environ 80 litres de lait pour fabriquer un fromage
de 7 kg. L’Appenzeller® est aujourd’hui fabriqué dans 80
fromageries. Les vaches qui produisent ce fromage sont
les Brunes des Alpes, nourries uniquement au naturel.
Type de lait : lait cru 

Affinage : 3 à 8 mois selon
les variétés.
Brossage au « Sulz » 



Le Gruyère AOP suisse
Ce fromage de tradition helvétique a gardé la même
recette depuis des siècles ! Sa fabrication est 
scrupuleusement respectée par les maîtres fromagers qui
suivent les règles du cahier des charges depuis son
origine. Grâce à la rigueur de sa production, Le Gruyère
AOP suisse est connu de tous pour son arôme racé.
Ce caractère inimitable permet de créer des recettes
avec un jeu de textures étonnant.

Le Gruyère AOP suisse est fabriqué dans quelques 220
fromageries, dont une soixantaine en alpage qui sont en
activité de début mai à début octobre. Les vaches ne sont
nourries que d’herbe et de foin, sans additif ni ensilage.
Type de lait : lait cru selon
cahier des charges AOP
Affinage : sur planche
d’épicéa de 5 à 18 mois.
Brossage eau + sel 



La Tête de Moine AOP
Fabriquée dans des fromageries artisanales du Jura
Suisse, la Tête de Moine AOP est un fromage unique.
Avec elle, pas besoin de couteau, mais d’une Girolle®,
rasoir circulaire à fromage qui permet d’obtenir de dé-
licates Rosettes. Ce fromage à pâte mi-dure, lisse et
sans trou, la Tête de Moine AOP développe un goût
subtil et fleuri, à déguster de façon unique.
Il faut plus de 10 litres de lait pour fabriquer une Tête de
Moine AOP. Les vaches ne peuvent être nourries que
d’herbe ou de foin. La Tête de Moine AOP est fabriquée
dans seulement 8 fromageries artisanales !
Type de lait : lait cru selon
cahier des charges AOP
Affinage : sur planche
d’épicéa 2,5 mois minimum.
Brossage eau + sel 



L’Emmentaler AOP suisse
Le roi des Fromages de Suisse tient son nom de la région
dont il est issu : la vallée de l’Emme. C’est un fromage au
lait cru, affiné pendant 4 à 8 semaines en caves « chaudes »
entre 20°C et 24°C., c’est durant cette période que se
forment les trous caractéristiques de l’Emmentaler AOP
suisse : la chaleur ambiante entraîne la formation de gaz
carbonique à l’intérieur de la meule. Son goût tendre, aux
notes de noisettes lui confère une grande douceur, idéale
pour se marier avec des recettes réconfortantes !
Il faut 1 100 litres de lait pour fabriquer une meule
d’Emmentaler AOP suisse. Les vaches qui produisent
ce fromage sont nourries exclusivement d’herbe l’été et
de foin l’hiver, à l’exclusion de toute céréale OGM.
Famille : pâte pressée
cuite, au lait cru
Type de lait : lait cru
Affinage : 4 mois minimum
dont 4 semaines à 20°C
pour former les « yeux »



Quant à moi, je vais participer très modestement à la Swiss Cheese Expérience en proposant très prochainement sur le blog une recette de Street Food mettant en scène un des fromages ci-dessus cités.. A très bientôt!

LinkWithin

Related Posts Widget for Blogs by LinkWithin